Commandez gratuitement des autocollants « STOP 5G »

Relance autoroutière… une impasse climatique !

32 220
signataires exigent l’abandon de ces projets autoroutiers climaticides qui engloutissent des milliards au détriment des transports durables !

En participant à cette pétition en ligne, vous avez conscience que votre courriel est transmis aux cibles de la campagne et que vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action ainsi que d’autres actions similaires en provenance de l’association Agir pour l’Environnement. Désabonnement possible dans chaque courriel envoyé ou sur simple demande.

Pourquoi cette pétition ?

Madame la Ministre,
Monsieur le Secrétaire d’Etat,
Monsieur le Conseiller « Transport » du Premier ministre,

La relance d’un vaste plan autoroutier m’interpelle car elle semble nier les risques liés au dérèglement climatique. Alors que chacun peut mesurer l’urgence à engager la France sur la voie de la transition énergétique, vous semblez privilégier un modèle reposant tout à la fois sur le gaspillage énergétique et le rejet massif de gaz à effet de serre.

Je vous demande de bien vouloir renoncer à construire les projets d’autoroutes suivants :
– Projet d’autoroutes A45 entre Lyon et Saint Etienne (1,2 milliard d’euros)
– Projet de contournement Est de Rouen (1 milliard d’euros)
– Projet de contournement Ouest de Strasbourg (500 millions d’euros)
– Projet de barreau autoroutier A31bis entre Toul et le Luxembourg (1,4 milliard d’euros)
– Projet de contournement sud d’Auxerre (A26)
– Projet d’autoroute concédée Castres-Toulouse – doublement de la RN126 (420 millions d’euros)
– Projet de mise en concession de la RN154 entre Nonancourt et Dreux (700 millions d’euros)
– Projet de mise à deux fois deux voies de la RCEA entre Mâcon et Montmarault (950 millions d’euros)
– Projet de nouvelle route du littoral à la Réunion (2 milliards d’euros)

Je vous demande d’engager au plus vite un vaste débat sur l’opportunité de construire ce type d’infrastructures, échange démocratique qui aurait pour vertu de faire émerger des alternatives climato-compatibles.

Comptant sur votre écoute, je vous prie d’agréer, Madame, Messieurs, l’expression de mes sentiments respectueux.

Quelques mois après la conférence climatique de Paris dite COP21, près de 10 milliards d’euros vont être investis dans des projets autoroutiers :

  • Contournement Ouest de Strasbourg,
  • Contournement Est de Rouen,
  • A45 entre Lyon et Saint Etienne,
  • A31bis,
  • RN154,
  • RCEA,
  • Contournement sud d’Auxerre (A26),
  • RN126,
  • nouvelle route du littoral à la Réunion…

La longue liste des projets autoroutiers portée par le gouvernement n’a d’équivalent que le cynisme de responsables politiques hurlant au chaos climatique les seules années impaires ! La Conférence onusienne sur le climat dite COP21 organisée à Paris en décembre 2015 semble déjà bien loin…

Avec une facilité déconcertante, des projets autoroutiers sont en passe d’être réalisés, occultant l’impact climatique de ce type d’infrastructures. En toute cohérence, les bus Macron remplacent les trains de nuit et un projet d’aéroport est soutenu à Notre-Dame des Landes !

Se dessine, par petites touches, un modèle de société qui fleure bon les trente glorieuses ! Addicte aux gaz d’échappement et droguée aux CO2, une classe politique sans imagination ne cesse de puiser dans les vieux pots du productivisme, des recettes dépassées.

En toute indépendance…

Cette relance d’un vaste programme autoroutier se décide en catimini entre « gens de bonne compagnie » ! C’est ainsi que le conseiller du Premier ministre en charge des infrastructures est l’ancien directeur d’exploitation de Cofiroute, filiale de Vinci Autoroutes !! Vinci et quelques autres multinationales engrangent donc les bénéfices et obtiennent des contrats de concession s’étalant sur plusieurs dizaines d’années.

Depuis 1990, les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports ont augmenté de 23 % pour représenter 27,6 % de l’ensemble des rejets de CO2 ! Le transport routier représente à lui-seul 92% des émissions du secteur des transports. L’urgence est à décarbonner le secteur des transports et non pas ajouter des kilomètres d’autoroutes au réseau existant.

Outre l’impact sur le climat, ces nouvelles infrastructures autoroutières auraient des conséquences néfastes sur :

  • la pollution de l’air,
  • les nuisances sonores,
  • l’artificialisations des terres agricoles,
  • la destruction de zones naturelles,
  • la fragmentation des milieux écologiques,
  • la consommation irresponsable de pétrole…

Ce sont autant de raisons nous amenant à contester l’ensemble de ces projets autoroutiers.

Nous exigeons l’abandon de ces projets climaticides qui engloutissent des milliards au détriment des transports durables !


Dernières minutes : FÊTE DES OPPOSANTS A L’A45

Pour celles et ceux qui habitent au voisinage du projet d’autoroute A45 entre Lyon et Saint Etienne, un rassemblement est prévu dimanche 18 septembre 2016.
> Plus d’infos sur http://non-a45.org/

Manifestation


Dernières minutes (bis) : MANIFESTATION CONTRE LE GRAND CONTOURNEMENT OUEST DE STRASBOURG

gco

Pour celles et ceux qui habitent au voisinage du Grand Contournement Ouest de Strasbourg, un rassemblement est prévu dimanche 15 octobre 2016.
> Plus d’infos sur http://gcononmerci.org/manifs/appel-a-manifestation-15-octobre-2016-a-strasbourg/