Commandez gratuitement des autocollants « STOP 5G »

31 676
autocollants #stop5G ont été commandés gratuitement

En participant à cette mobilisation en ligne, vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action en provenance de l’association Agir pour l’Environnement via son Courriel’Action. Désabonnement possible dans chaque courriel envoyé ou sur simple demande.

Mobilisons-nous maintenant pour obtenir un moratoire sur le développement de la 5G !

Mélangeant vitesse et précipitation, le gouvernement s’apprête à lancer officiellement la 5G en France. Entre le 20 et 30 septembre 2020, le gouvernement pourrait ainsi prendre une décision irréversible en attribuant les fréquences 5G.

Sans débat ni évaluations écologiques sérieuses, le gouvernement tente une nouvelle fois de passer en force en imposant un nouveau standard qui entrainera une augmentation significative des émissions de gaz à effet de serre du numérique. Au niveau mondial, le secteur du numérique pourrait, en quelques années, augmenter ses émissions de CO2 de 3,7% à 7,5%, soit autant que le secteur des transports !

Pire, selon certains équipementiers, le nombre d’objets connectés pourraient dépasser les 22 milliards d’ici à 2024. Cette invasion de mouchards communicants pose de vraies questions en matière de liberté publique et de surveillance généralisée mais également devient un enjeu en terme de gaspillage de ressources non renouvelables.

Enfin, l’exposition aux ondes électromagnétiques de la 5G est à ce jour peu et mal évaluée. Une chose est certaine : l’arrivée de la 5G se traduira par une augmentation significative de l’exposition des utilisateurs à ces nouvelles ondes millimétriques. Incidemment, la 5G va encore accroître notre dépendance au numérique. En moyenne, un ado âgé de de 13 à 18 ans passe 6h40 devant un écran, soit 40% de son temps de vie éveillée. Les effets psycho-sociaux de cette énième « révolution » numérique sont évidentes mais le gouvernement estime ce débat nul et non avenu.

A rebours de cette précipitation, Agir pour l’Environnement et PRIARTEM exigent un moratoire sur la 5G afin de permettre aux agences d’évaluation de ce pays de travailler sereinement et d’évaluer sérieusement l’impact de cette 5G.

D’ici au 20 septembre, soyons de milliers à afficher notre opposition à cette 5G. Soyons des milliers à commander gratuitement l’autocollant #stop5G.